sliderhome

Homélie du jeudi Saint, 17 avril 2014

Frères et sœurs, au soir de ce jour , mesurons la chance d'être réuni. Si nous sommes réunis , c'est parce que nous croyons que notre vie n'est pas absurde. Peut être ne mesurons pas à quel point la vie reçue comme un don est une tache à accomplir. Elle doit se réaliser comme on attend d'un arbre qu'il porte des fruits ou d'une fleur qu'elle donne son parfum.
Nous sommes dans le temps de l'année liturgique à son apogée, nous entrons dans le triduum pascal jusqu'à la grande joie de Pâques. Les cloches ont retenties pendant le temps du gloria, elles se sont tues désormais jusqu'à la grande joie de la résurrection du Christ, à Pâques. Nous avons la possibilité de comprendre pourquoi l'Eglise, à quoi sert les prêtres, car aujourd'hui c'est la fête du sacerdoce, c'est la naissance du sacerdoce. Nous nous replongeons au cœur du sens merveilleux de nos vies. Nos vies sont destinées à quelque chose de grand, au royaume des cieux. Alors si Jésus a pris du pain et une coup c'est parce qu'il célébrait la pâque avec ses disciples, c'était la pâque du peuple juif . il n'y a rien d'exceptionnel en cela tous les ans , Jésus juifs avec ces frères se souvenaient qu'ils sont sauvés par la puissance de Dieu. C'est le mémorial de la sortie d'Egypte. C'était un évènement où la puissance de Dieu avait fait naitre un peuple à la liberté , un peuple de Fils. Dieu s'est engagé dans l'histoire et il a comme déposé sa présence dans ce peuple. C'est ce qu'on appelle l'élection du peuple d'Israël. Dieu s'est chois un peuple, il l'a libéré mais il lui a également confié une mission celle de le louer et de le célébrer. C'est pourquoi, c'est un peuple de prêtres, un peuple consacré, selon la formule de Pierre, un peuple consacré au Seigneur, un peuple qui doit rendre gloire à Dieu, lui rendre un culte. Pourquoi cette mission ?Parce qu'il faut que de cette louange jaillisse une lumière qui vienne éclairer tous les peuples païens et que tous les hommes connaissent la puissance de Dieu et la connaissent à travers la louange de ce peuple. C'est un privilège que d'être choisi, mais dans ce cas, à ce privilège est associé une magnifique mission, celle de rendre présent Celui qui agit dans l'histoire. La libération qui s'est opérée, est toujours en vue d'un service. C'est le sens de la Pâque juive. Jésus , donc, célèbre la fête de Pâques, mais quelque chose dans cette célébration va soudainement basculer.
Réjouissons nous ce soir et laissons le Seigneur s'approcher de nous , il s'offre lui qui est le pain descendu du ciel et qu'il nous donne la vie éternelle. Amen.
Jésus prend le pain , mais offre son corps, il prend la coupe et prononce la parole de bénédiction , mais soudainement il offre son sang. Et Jésus se lève pour laver les pieds de ses disciples, douze apôtres, qui rappellent les douze tribus du peuple libre. C'est douze hommes annoncent les douze portes de la cité sainte, la Jérusalem céleste, dont nous entendons l'avènement dans le livre de l'Apocalypse. C'est le lieu de la demeure de Dieu. Jésus vient donc laver les pieds de ses disciples et leur révèle qu'ils sont choisis d'une façon particulière à leur tour comme s'il y avait une élection dans l'élection pour une mission nouvelle dans cette mission nouvelle. Quelle est cette mission à laquelle ils seront appelés et bien simplement à recevoir ce que le Christ Jésus est entrain de leur communiquer : un culte nouveau, une louange nouvelle. Il ne suffira plus de chanter les psaumes, de rappeler que Dieu est créateur, sauveur, puissant. Il faudra désormais incarner sa Présence dans l'histoire. Jésus, Fils de Dieu, Dieu fait homme, saisit l'humanité de ces hommes et va les rendre capable de rendre présente Dieu. Cette puissance de Dieu se fait humilité, car c'est humiliant de laver les pieds car c'est le geste d'un esclave. Cette puissance se révèle dans le service.
Demain nous célèbrerons la mort de jésus sur la croix. Nous pourrions penser qu'il y a là une fin, un échec, une mort. Mais il faut accepter un déplacement pour comprendre qu'il y a là en vérité une offrande. Cette conversion est la conversion au royaume de Dieu. Jésus est entrain d'enseigner ces disciples pour leur faire comprendre que ce Dieu que vous cherchez , est tout proche pour nous servir et nous toucher. La transcendance de Dieu c'est l'amour qui va jusqu'au bout et qui se livre et qui se donne. Désormais, c'est à l'amour que vous aurez les uns pour les autres que vous rendrez présente la puissance de Dieu, que son visage se dévoilera. Le vrai visage de Dieu est révélé ce soir dans cette sainte cène où, non seulement Jésus rappelle la Pâque, mais où Jésus vient chercher ses hommes pécheurs pour les purifier par son amour et les rendre à leur tour capable, et c'est la leur mission désormais , de rendre présent, par le service de leur frère, la présence de Dieu. Où est Dieu dans le monde ? Partout, là, où un homme tend la main vers son frère jusqu'à lui donner un verre d'eau en son nom .
Depuis que le Christ a célébré la cène, regarder dans l'homme ce qu'il y a d'aimable. Par le geste du lavement des pieds, Jésus révèle que le royaume est au-dedans de leur cœur. Il faudra qu'il accède , ou qu'il laisse l'Esprit Saint accéder à cette intimité pour qu'à leur tour , ils puissent se mettre au service des autres. Frères et sœurs, l'Eglise est le peuple de Dieu. Chacun de nous , nous sommes membres de ce peuple. Et chacun de nous , nous avons la responsabilité du visage de Dieu dans le monde. Telle est la mission que le Christ a confié à son Eglise. Et c'est afin que tous les hommes voient de quel amour, nous nous aimons, qu'ils connaitront leur père des cieux, Celui qui transforme nos vies, Celui qui nous assure que nous n'avons rien à craindre en nous mettant au service les uns des autres, car notre Père, est là et nous aime, tandis que nous servons, car il reconnait en nous son enfant tandis que nous servons. Nous ne servons pas cela qui nous plaisent, mais cela qui sont blessés, cela qui nous ont blessés, cela qui nous ont offensés, parce qu'il faut comme le Christ le fait à ces apôtres, le faire pour eux, leur offrir le pardon qui vient de Dieu, l'Eglise est un peuple miséricordieux. De quoi croyez vous que le monde ait le plus besoin aujourd'hui ? sinon d'un amour qui apaise les consciences . Vous êtes purs , dit Jésus, vous avez pris votre bain rituel, mais le geste que je vais faire , va purifier votre conscience qui ne parvient pas à voir de quel amour vous êtes aimé, que votre vie doit s'accomplir dans le service et dans le don de vous-même. Alors, il nous engage, alors il nous prend, alors il saisit notre vie, il saisit la vie de ses apôtres. Et ce soir, il veut saisir chacune de vos vies, et chacune de nos vies à nous prêtres, parce que finalement, nous avons entendu son appel pour pouvoir servir le peuple de Dieu, pour pouvoir servir chacun des baptisés. Et la louange qui est rendu à Dieu, est rendu dans le service. Alors tout cela est très beau, mais nous avons à en prendre conscience et nous laisser laver les pieds par le Seigneur. Consentez à ce qu'il vous disent que vous êtes aimé et qu'il voit la capacité à aimer.
Nous pourrons ce soir rester avec lui pour l'adorer, prier un moment simplement pour lui offrir le consentement de nos cœurs, car c'est bien cela que le Seigneur vient chercher ce soir. Offrons lui ce que nous pouvons lui offrir de plus grand dans nos cœurs, la remise absolu et total de nous même. Il est là à l'œuvre et il nous donne la force de pouvoir réaliser dans nos familles , avec ceux qui nous sont chers, ce que nous vivons ce soir. Dites vous de quel amour vous êtes aimés de Dieu.

Media

Contact express