Si, si, je vous assure!

Insister peut s’avérer nécessaire, non que l’interlocuteur soit incrédule ou distrait, mais parce qu’il peine à prendre conscience de l’importance du propos. Le découpage liturgique fait que nous n’entendons jamais l’ensemble du passage où le Seigneur, dans le chapitre 14 de Jean, répète trois ou quatre fois, avec quelques variantes, ce qu’il formule ainsi au verset 23 : "Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous ferons une demeure." Or, il nous indique ainsi nettement une démarche essentielle que nous devons accomplir sans cesse à nouveau pour nous relancer en celui qui est "le chemin, la vérité et la vie".

Concrètement, nous savons bien que la ferveur de notre foi retombe périodiquement, en sorte que nous saisissent tour à tour la tiédeur, l’ennui, l’indifférence, l’anxiété et même le doute. Ces éclipses alourdissent nos jours d’épreuve, grèvent nos élans d’action charitables, crépitent en distractions répétées au cours de notre prière, dans l’assemblée liturgique ou au secret de notre oraison personnelle. Pour un retour aussi rapide et efficace que possible, il n’est qu’une voie : ranimer en nous l’amour du Christ qui nous retourne vers sa parole, la laisser résonner en nous et nous réchauffer de sa lumière, jusqu’à ce que nous reprenne au cœur le feu de la présence de Dieu.

Ainsi, le déroulement est à chaque fois le même : par le Fils, nous allons au Père, ou plutôt le Père et le Fils viennent à nous dans leur miséricorde inlassable. Ce mouvement n’est autre que celui de l’Esprit que nous promet aussi par trois fois Jésus dans ce passage. Le Défenseur, l’Esprit de vérité, l’Esprit Saint que le Père envoie au nom du Fils, lui seul peut réveiller en nous la joie d’être sauvés et l’ardeur à faire le bien, en action de grâce pour ce salut obtenu par la pure grâce du sacrifice pascal. C’est lui qui nous le dit : quiconque se fie en lui et en sa parole sera rempli du Dieu vivant aussi souvent qu’il se livrera à cette emprise, que chacun en ait la parfaite assurance.


Père Marc Lambret



Contact express