Se changer les idées

Décider en période de morosité de regarder un film drôle est une bonne idée. Il en est peut-être d’encore meilleures : par exemple, lire "Un plan pour ressusciter", méditation du pape François confiée à la revue espagnole "Vida Nueva" à l’occasion de cette fête de Pâques. Son point de départ est la salutation adressé par Jésus aux deux Marie revenant du tombeau vide : “Je vous salue“ dans la traduction liturgique, mais littéralement en grec “Réjouissez-vous !“ Il veut ainsi "transformer leur deuil en allégresse et les consoler au milieu de l’affliction", écrit le pape. Autrement dit, le Seigneur entend bien changer les idées des saintes femmes pour transformer leur humeur… et leur vie !

« Inviter à la joie pourrait paraître une provocation et même une faute de goût, poursuit François, au regard des graves conséquences du Covid-19 dont nous souffrons. Beaucoup pourraient le penser, à l’instar des disciples d’Emmaüs, et nous taxer d’ignorance ou d’irresponsabilité. Comme ces femmes, premières à être disciples, qui allaient au sépulcre, nous sommes enveloppés dans une ambiance de douleur et d’incertitude qui nous fait nous demander : "Qui nous roulera la pierre du tombeau ?" Comment pourrons-nous surmonter cette situation qui nous dépasse complètement ? »

Le pape déchiffre à la lumière de l’Évangile cette crise dont certains souffrent plus que d’autres. Il nous encourage à relever les défis qu’elle met en évidence, en particulier celui d’une solidarité mise à mal à tous les niveaux, de la cohésion sociale locale aux relations entre les États, et celui du dérèglement climatique avec ses conséquences (et ses causes) humaines et politiques. Appliquer notre esprit à réfléchir et nos forces à agir, si peu que ce soit à notre niveau et autant que possible à plus grande échelle, est ce que nous avons de mieux à faire. La joie de Pâques est la foi qui fonde l’espérance, et l’espérance ouvre des possibles à l’amour. Amen, Alléluia !
Père Marc Lambret



Contact express