L'impossible est déjà fait

L’avis humoristique ajoute : "Pour les miracles, prévoir un délai". Bien sûr, s’il s’agit simplement pour un fournisseur de biens ou de services de détendre le client exigeant en suggérant que sa demande est vraiment prise en compte de la manière la plus efficace, mieux vaut en rire. Mais quand le "client" est Dieu lui-même et qu’il semble nous commander ce qui dépasse tout à fait nos forces, l’heure n’est pas à s’amuser.

Joseph s’est trouvé face à un problème insoluble et devant une tâche irréalisable. En homme juste, il ne pouvait prendre chez lui sa femme déjà enceinte alors qu’il ne l’avait pas connue, car la Loi le lui interdisait expressément. Mais, convaincu de son innocence, il ne pouvait pas non plus la dénoncer publiquement comme les textes l’y obligeaient. Le parti auquel il se résout, la répudier en secret, ne pouvait tenir durablement.

Joseph manifeste ainsi à la fois son courage, son intelligence et son espérance. Il ne se défausse pas de sa responsabilité mais choisit une voie possible bien que la solution trouvée ne puisse être que très provisoire, parce qu’il met toute sa confiance dans le Seigneur à la manière d’Abraham répondant à Isaac : "Dieu verra pour l’agneau". C’est ce qui le qualifie pour la mission inouïe qui lui est confiée : garder l’Enfant et sa mère !



Que l’exemple du saint que Dieu donna pour père sur la terre à son propre Fils éternel nous enseigne et nous stimule. Quand le dilemme dépasse nos capacités, si la tâche nous paraît vraiment trop écrasante, ne renonçons pourtant pas à chercher, à décider et à accomplir ce qui nous est possible dans les conditions où nous sommes. Car le Puissant qui a déjà réalisé l’impossible quand le Verbe s’est fait chair, est avec nous : Emmanuel !
Père Marc Lambret



Contact express