Des flots de prière

Luc est le seul évangéliste à présenter Jésus « priant » à son baptême. Bien plus, le texte centre tout l’événement sur ces deux termes : Jésus « étant baptisé et priant ». Puisque cette « plongée dans l‘eau » suivie de l’onction de l’Esprit annonce clairement la Pâque du Seigneur, sa passion et sa résurrection, nous sommes amenés à comprendre que l’acte suprême du salut est bien le sacrifice du Christ accompli à la manière d’une offrande cultuelle. Toute la vie du Fils de Dieu fait homme, scellée sur la croix, est un tel don de lui-même à son Père par obéissance filiale et par amour, pour la rédemption du monde. Et ce qui l’emporte sur la dimension sacrificielle est le caractère de prière de cette oblation, c’est-à-dire d’une communication entre Dieu et l’homme qui est le mouvement même de l’amour.
Faut-il donc rappeler à temps et à contretemps que la vie chrétienne est une vie de prière « en tout temps » ? Ce flux relationnel, comme l’Esprit Saint dont il relève, prend toutes sortes de formes particulières selon divers régimes. Il culmine et s’origine dans la célébration de l’Eucharistie qui est l’action de grâce du Fils au Père, actualisation de son sacrifice
pascal et anticipation du banquet eschatologique, c’est-à-dire de la vie éternelle et bienheureuse qui nous attend lorsque Dieu sera tout en tous. Mais il s’étend aux différents moments de la vie quotidienne comme aux passages cruciaux de l’existence à chaque fois selon le mode qui convient.
Baptisés dans la mort et la résurrection du Christ, nous sommes établis dans la communion des saints, « prêtres » avec lui, c’est-à-dire chargés de nous offrir nous-mêmes tout entiers par amour pour la réalisation de son dessein de salut universel. « Rois » avec lui, nous pouvons gouverner notre vie de manière que toutes nos œuvres, inspirés par la charité, soient une offrande à la louange de sa gloire. « Prophètes » avec lui, nous annonçons en paroles et en actes le trop grand amour dont Dieu nous a aimés en son Fils et nous ouvrons au milieu du monde une source d’où s’écoulent des flots de prière afin que se répandent sur lui des torrents de grâces.
Père Marc Lambret

Contact express