Nous le pouvons!

« Si j’avais su… » Heureusement, nous ne savons pas tout de la suite quand nous nous lançons. Sinon, combien d’enthousiastes du premier moment renonceraient à la vue des difficultés et des tourments qui les attendent ! Pourtant, arrivés au but, quand la possibilité leur est donnée de contempler le passé dans son extension et le sens qui s’est révélé au fil du temps, heureux ceux qui constatent qu’ils ne regrettent rien. Ils peuvent rendre grâce de n’avoir pas su, de n’avoir pas tout connu d’avance de ce qui les aurait fait reculer, et d’avoir osé ainsi s’aventurer sur cette route qui les a changés, et dont ils voient enfin comment elle a rendu gloire au Dieu très bon et miséricordieux.
Sans doute faut-il entendre, dans le téméraire « Nous le pouvons » de Jacques et Jean en réponse à la question du Seigneur, l’intuition d’une telle perspective. Leur confiance ne serait excessive que s’ils la fondaient en eux-mêmes. Mais la connaissance acquise dans la fréquentation du Maître, à la lumière de son enseignement et de ses exemples, les porte à tirer surtout leur assurance de ses promesses, et non d’une présomption de leurs propres forces et capacités. Sans doute restent-ils perplexes, voire dubitatifs, devant les annonces répétées de sa Passion par le Christ. Pourtant ils vont le suivre en vertu de son appel et en dépit de leurs propres résistances.
« Oui, nous pouvons » : ce slogan qui fit mouche naguère outre-Atlantique restait fort indéterminé quant à ce qui pouvait fonder une telle certitude. Sans doute est-ce la raison aussi bien du succès de ce genre de formules que de leur effet éphémère. Quant à nous, mettons notre espérance dans la Parole qui ne risque pas de se faner aux premières difficultés d’apparence insurmontable. « Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu », c’est pourquoi nous pouvons désormais suivre le Christ sur son chemin de Passion et de Résurrection sans crainte que rien ne nous arrête jusqu’à l’entrée dans la gloire du Seigneur. Car nous savons qu’il est venu non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie par amour pour la multitude.

Père Marc Lambret

Contact express