sliderhome

Dimanche 6 octobre - S'opposer au projet de loi dite bioéthique

Published
04 Oct
2019
La rentrée paroissiale a eu lieu dimanche dernier alors qu’elle était prévue initialement pour ce dimanche 6 octobre, cette date ayant été choisie pour une manifestation à laquelle beaucoup doivent participer. La sortie à Royaumont programmée pour l’occasion est donc ajournée.

Le projet de loi dite "bioéthique" est en discussion à l’Assemblée. Notamment pour les raisons que vient d’exposer l’Académie de médecine, déjà développées il y a un an par l’Académie des sciences morales et politiques, il est tout à fait contestable et ne peut guère être amélioré sur le fond. Il importe que les citoyens dont la conscience est éclairée à ce sujet se manifestent pour le signifier aux autres.

Sous le couvert d’une compassion compréhensible, c’est l’individualisme hédoniste qui s’impose en force. Cette idéologie est aujourd’hui aussi inaperçue et impensée qu’hégémonique. Elle ignore et bafoue la nature sociale de l’humanité, en particulier la solidarité entre générations. Elle nous prépare de terribles affrontements entre les parents et les enfants qui leur jetteront au visage leur égoïsme irresponsable dont ils subiront les conséquences. Nous voyons les prémices de ce drame imminent en ces adolescents qui nous reprochent de leur léguer une planète invivable.

L’urgence est à la prière et à l’action, mais aussi à la réflexion pour enrayer ce mécanisme désastreux le plus tôt possible. Pour reprendre les mots de l’évangile d’aujourd’hui, rappelons-nous que, quand nous résistons à ce processus, "nous sommes de simples serviteurs, nous ne faisons que notre devoir" : un devoir de charité aussi envers ceux qui s’imaginent que nous ne les aimons pas, alors que ce qui nous presse est bien l’amour de Dieu pour chacun des enfants des hommes, comme pour chaque société et pour l’humanité entière.
Père Marc Lambret

Contact express